L’homme triste

Une parka marron un peu sale souligne ses épaules voûtées. Sa chemise blanche est froissée. Les yeux un peu tombant, il regarde dans le vague. Assis côté couloir, le menton posé dans la paume de sa main, il dodeline doucement au rythme du métro. Deux rides profondes cernent sa bouche.

Leave a Reply

Your email address will not be published.