La raie

Elle est posée au milieu du crâne. Presque surnaturelle, tellement elle est raide. Raide et blanche. Elle prend sa source pile au sommet, et descend avec assurance jusqu’au front . Impressionnés par tant de maintien, les cheveux tombent de part et d’autre cette ligne de démarcation infranchissable sans épouser la pente du visage. D’une couleur indéfinissable mais qui tranche avec la clarté du sillon central. Juste assez gominés, pour avoir l’air gras. Coiffés avec soin, on pourrait presque compter les dents du peigne. Le type en dessous disparaît, complètement éclipsé par la forte personnalité de sa raie. Ecrasé et impuissant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.