La vieille dame digne

Le métro couvre le son de sa voix. On entend juste le bruit des pièces qu’elle secoue dans sa main. Elle passe entre les voyageurs, sans les regarder, faisant tinter les pièces. C’est une toute petite vieille dame vêtue d’un pantalon noir et enveloppée dans un grand manteau mauve. Ses cheveux blond platine sont relevés en chignon retenu par des barrettes en écaille noire. Elle porte deux perles à chaque oreille. Convention, elle descend de la rame et se dirige vers la sortie. A petits pas, sans se retourner. Comme si elle allait prendre le thé chez une amie.

9 thoughts on “La vieille dame digne”

  1. BRAVO !! vous écrivez bien, ce qui n’est pas si fréquent, et on sent l’amour des autres, ce qui l’est encore moins. continuez

  2. Très beau blog et très bien écrit…
    Je le mets tout de suite dans mes favoris en attendant peut être le jour où il y aura une brève me concernant : le jeune travailleur en costard qui lit son bouqin…

  3. C’est frêle, c’est fort, c’est minuscule et magnifique. On sent rarement aussi bien, dans une voix, l’intensité d’un regard. Il est bon d’être humain sous de tels yeux. Je reviendrai souvent.

  4. Il s’en passe des choses à la station convention… Il y aussi ceux qui vont chez les psys. Est-il possible de les repérer et à quels signes?

  5. J’ai déjà vu cette vieille dame digne car je prends souvent le métro à convention.
    Effectivement, cela pourrait être notre grand- mère ou une fée, tant elle semble fragile mais digne et mystérieuse.
    Pauvre dame.
    J’espère que des gens vont prêter l’oreille à sa voix et ne pas l’ignorer
    Marjolaine

  6. je trouve ce blog super,le message de celui-ci et assez clair.
    On est prit dans notre routine quotidienne peut être pourions nous faire de même!!
    Moins individualisme.
    En tout cas bravo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.