Le petit papier

C’est un tout petit monsieur vêtu de gris, casquette de laine posée sur le crâne, emmitouflé dans une rutilante parka Aigle. Il sort de sa poche un minuscule papier couvert d’une écriture serrée. Dans ses mains aux grosses veines bleues, le petit papier écrit recto verso tantôt à l’encre bleue, tantôt à l’encre noire est devenu tout mou à force d’être manipulé. Il se déchire un peu sur les bords. Le vieux monsieur le lit avec attention, derrière ses lunettes aux verres épais. Station Riquet, il le replie précautionneusement. Le glisse dans sa poche et descend.

2 thoughts on “Le petit papier”

  1. Contente de vous voir enfin de retour, vos billets me manquaient … Et là, deux d’un coup ! Merci !!!

    Ce billet-ci me touche particulièrement. Je suis bien curieuse de savoir ce qu’il peut bien y avoir d’écrit sur ce tout petit papier de ce tout petit monsieur. Peut-être lit-il vos billets, et se reconnaitra-t-il …

  2. Idem, je desespérais de retrouver la poésie du métro…
    Merci d’être de retour !

Leave a Reply

Your email address will not be published.