La chute

De jolis petits souliers à talons, décorées d’un damier jaune et noir. Des chevilles fines et des mollets un peu épais gainés dans un collant noir. Un trou béant orne le genou gauche. La peau blanche affleure sous le collant déchiré, une tache de sang au milieu. La petite jupe marron et le manteau beige sont intacts. Des cheveux noirs ondulés à peine désordonnés encadrent un visage poupon. Elle pleure comme une petite fille et tamponne ses yeux avec un mouchoir. Elle serre contre elle un grand sac à main noir. De temps en temps, elle regarde la paume de ses mains écorchées et les tapote doucement. Station Madeleine, elle descend et s’éloigne en boitillant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.