Alice

Sur le quai surchauffé de la station Gare de l’Est au mois d’août. Touffeur accablante, foule dépenaillée, peaux moites. Comme une apparition, elle passe. Fraîche et droite dans sa robe noire, serrée à la taille par une ceinture avec un noeud dans le dos. Impeccable dans son chemisier blanc à col claudine, ses collants blancs immaculés. Un petit chapeau rond est posé sur ses cheveux noirs, coupés au carré. D’un pas vif, elle fait claquer les talons de ses mocassins à boucle.